RSS Feed

janvier, 2012

  1. Association : tissage et feutre

    20 janvier 2012 par meduline

    Et si ce corps avait besoin d’une parure ?

    Le feutre et le tissage lui seraient donnés.


  2. Historiette

    20 janvier 2012 par meduline

    Méduline associe quatre moments de dialogues avec la matière.

     

    La première est celle du choix des couleurs et de la fibre, c’est la projection de l’œuvre en avenir, le chaos qui précède la manifestation des formes.

     

    L’étape suivante, la plus charnelle : c’est l’union, la construction. L’œuvre s’accomplit, se joue dans les formes, les couleurs se muent en rayures comme des strates. Dans ce geste, s’inscrit une parcelle de l’esprit.

     

    Le tissu naît du mouvement, va désormais devoir prendre corps, conquérir une autre dimension, c’est la troisième étape.

    Le quatrième cycle est celui de la métamorphose, la pensée a pris forme, la pièce peut afin être partagée avec l’autre.

     

     

     

     

     

    Pas de commentaire »

    No comments yet.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


  3. Le métier.

    20 janvier 2012 par meduline

    Un atelier est toujours un espace intime et partagé à la fois. Il autorise le regard de l’autre et permet le dialogue.
    L’artiste, le créateur imagine et réalise.
    Immense est son champ d’action, grand son pouvoir, aussi grand que son imagination et son attitude à maîtriser la technique et les matériaux avec lesquels il a choisi  de s’exprimer.

    Pas de commentaire »

    No comments yet.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


  4. Une histoire…

    19 janvier 2012 par meduline

    Nous sommes en 1965 dans une école maternelle de Laval. Une petite fille s’applique à entrecroiser des rubans de papier. En cet instant, ces quelques centimètres carrés ont réveillé dans l’inconscient une mémoire engrangée au fond de leurs cellules transmise au cours des générations.

    Cette enfant poursuivrait-elle ? Une quête …
    Qui la pousse à l’apologie du geste ?

    Pour s’exprimer complètement, elle choisira le prénom de sa Grand-Mère :

    Méduline.

    Pas de commentaire

    No comments yet.

    Sorry, the comment form is closed at this time.